Objectifs

  • MICROCLIMAT

    Evaluer les modifications microclimatiques engendrées par les arbres et modéliser la compétition lumineuse (Action 1)

  • SOL

    Comprendre les processus de partage des ressources en nutriment et en eau et les conséquences sur la fertilité des systèmes (Action 2),

  • LEGUMES

    Evaluer l’impact sur croissance, le développement, les performances agronomiques et la qualité physico-chimique des légumes (Action 3)

  • BIODIVERSITE

    Estimer le potentiel de régulation naturelle des bio-agresseurs en fonction du microclimat et des habitats semi-naturels associés (Action 4)

  • ECONOMIE

    Evaluer les performances technico-économiques des systèmes agroforestiers maraichers (Action 5)

  • COMMUNICATION

    Partager l’expérience du projet avec des agriculteurs porteur de projets agroforestiers ou simplement curieux de la pratique (Action 6).

Présentation

ARBRATATOUILLE est un projet de recherche sur l’agroforesterie maraichère, reposant sur une collaboration active entre agriculteurs et chercheurs. Il a débuté en 2014 et vise à améliorer nos connaissances sur les interactions entre arbres et production maraichères afin de proposer des pistes de réflexion pour la conception et la gestion de systèmes agroforestiers maraichers.

L’agroforesterie maraichère correspond à l’association d’arbres et de cultures maraichère sur une même surface. Sur le pourtour méditerranéen, elle est pratiquée de manière traditionnelle : la « coltura promiscua » en Italie ; les « huertas » et les « pomeradas » en Espagne. Ces systèmes ont eu tendance à disparaître en raison de la modernisation et de la simplification de l’agriculture. Malgré tout, en raison des avantages que l’agroforesterie peut avoir, certaines surfaces en agroforesterie se sont maintenues, et de plus en plus de maraichers souhaitent planter, en s’inspirant des systèmes traditionnels mais en les adaptant à leurs contraintes, plus modernes.

Cette motivation à se lancer en agroforesterie est en partie due au fait que l’association agroforestière représente une solution potentielle a beaucoup d’enjeux rencontrés par les maraichers : besoin de diversifier les productions sur de petites surfaces, réduction de l’emploi d’intrants, gestion de la ressource en eau, adaptation aux changements climatiques (sécheresse, canicule), confort dans le travail au champ travail…etc. Beaucoup d’agriculteurs se tournent alors vers les structures techniques pour avoir plus d’informations, et bénéficier d’un accompagnement à la conception et la gestion de ces systèmes. Toutefois, les connaissances que nous avons aujourd’hui sur le fonctionnement et les performances de ces systèmes sont très restreintes et éparses, d’où le besoin de fédérer des échanges entre praticiens et chercheurs et de mener des recherches appliquées sur le sujet.

La démarche de recherche que nous avons choisie dans ARBRATATOUILLE est dite « participative ». Par la collaboration étroite entre chercheurs et agriculteurs, nous pouvons mettre en œuvre et valoriser une recherche proche des enjeux du terrain et dont les résultats sont plus facilement applicables et discutable avec les agriculteurs. Chaque année les objectifs, les protocoles et les résultats sont rediscutés ensemble, pour faire évoluer le projet en accord avec les objectifs de chacun.